Sophrologie à l’école

SOPHROLOGIE EN CLASSE de GRANDE SECTION de MATERNELLE

Je souhaite partager ici avec vous ce que j’ai fait avec les enfants, en partenariat avec la maîtresse qui a participé à toutes les séances.
Ces interventions 
s’inscrivaient dans le projet pédagogique de la maîtresse sur
« la découverte du corps ».

1 – Présentation de la sophrologie aux enfants : c’est un mot un peu compliqué qui veut dire quelques chose de très simple : se sentir bien dans sa tête et dans son corps.

Plus précisément, la sophrologie permet de faire le calme et mieux ressentir ce qui  vit en soi dans son corps et dans ses pensées => on réalise des exercices pour retrouver le calme, on se vide de ses tensions, colère, tristesse, peur , pour se remplir de ce qu’on aime (faire le plein de positif) ! Faire le lien entre la pensée, le corps et l’émotion

2 – En pratique : On utilise des exercices toniques de contraction-détente , des visualisations, appel à l’imagination et la respiration . On observe comment on respire et on l’utilise pour vider les tensions (souffle, soupirs, bâillements) et on se concentre sur ce qu’on ressent : par exemple quand on est calme ou quand on est en mouvement, les sensations sont différentes.

3 – Voici les exercices faits avec les enfants (ils se souviendront du pantin !)

  • Le pantin : l’exercice préféré des enfants, il consiste à sauter à pieds joints le corps ballants, comme un pantin désarticulé. Il permet de prendre conscience de tout son corps en mouvement, de ses articulations et de ses membres, et aussi de vider ses tensions, revenir à son corps (on écoute son cœur qui bat après l’exercice…)
  • Le ballon : on souffle sur un ballon imaginaire qui emporte au loin nos problèmes, il permet de libérer les tensions par le souffle et la visualisation
  • Le coussin : on fait comme si on tenait un coussin dans les mains, et en soufflant on mime de jeter le coussin au sol, il permet de gérer ses émotions et sentir son corps une fois relâché ;
  • L’arbre : on imagine que nos pieds sont bien enracinés au sol, je suis en équilibre, je sens ma force, il permet de sentir son équilibre, son corps, et de développer l’imagination
  • Reconnaître et percevoir les 5 sens : en posant les mains sur les oreilles, les yeux, le nez, la bouche, la peau
  • Etre plus présent à son corps :
    • en imaginant que l’on fait le contour de son corps avec un crayon imaginaire
    • avec la lecture d’un conte « l’oiseau multicolore [i]» (où chaque partie du corps se recouvre d’une couleur)
Issu de [i] « L’enfant et la sophrologie » de I. Lefèvre-Vallée
Publicités